Protéger la terre qui nous nourrit… La mission de Sageterre

L’intention de notre ferme, la FUSA Sageterre, consiste à promouvoir, soutenir, réaliser et partager des projets d’écologiesociale et agricole. La particularité de notre ferme n’est pas d’appliquer des principes d’écologie mais de les penser dansune action qui unit l’intériorité et la nature. Nous nous percevons dansune expérience engagée, c’est-à-dire qui engage toutes les dimensions de l’être humain : artistique, scientifique, philosophique et spirituelle.

Diaglogue des arbres, Pierre lussier

Dessin de Pierre Lussier

Précisons ce que nous entendons par écologie. En tant que discipline de la biologie, l’écologie est la science qui étudie :

  • les écosystèmes où vivent, se nourrissent, se reproduisent et meurent les êtres vivants;
  • les rapports d’interdépendance de ces êtres entre eux dans un écosystème qui puise ses ressources dans un milieu (air, eau, roc, terre…) et qui reçoit son énergie principalement du soleil.

Mais l’écologie est devenue une éthiquevisant l’amélioration concrète des conditions de vie des êtres vivants d’un écosystème (nous compris). Dans notre cas, il s’agit des écosystèmes de notre ferme.

Unécosystèmeest un milieu et une communauté d’êtres vivants qui sont interdépendants et tendent à des états d’équilibre et à des états évolutifs de diversification, de complexification, d’harmonisation, de co-évolution et même de beauté. Un écosystème est en santé lorsqu’il est capable d’autorégulation, d’autoréparation, d’adaptabilité. Il y a un seuil critiquesous lequel l’écosystème s’effondre et perd ses capacités d’autorégulation. L’action écologique vise, entre autres, à éviter un tel effondrement.

Mais elle vise aussi l’épanouissement chez les êtres humains d’une conscience de plus en plus grande qui peut contribuer à l’épanouissement des écosystèmesplutôt qu’à leur destruction. Il faut comprendre que l’être humain nuit ou aide à la vie écologique, il n’est jamais neutre. Notre but est de faire du bien à l’écologie dans toutes ses dimensions, et parmi ces dimensions : la justice sociale, l’évolution de la science, de la conscience, de l’art, d’une spiritualité ouverte. Nous pensons que ce que nous faisons pour l’écologie favorise notre propre développement personnel et inversement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s