À tire d’aile

Traditionnellement, l’idée d’une force morale qui s’acquiert dans l’épreuve et supporte le choc de la mort se nomme : « âme » (qui veut dire souffle, mouvement surgissant de lui-même). La confiance en cette valeur s’appelle la « foi » (la fiance, la confiance, la confidence, l’intimité, la perception de la fiabilité du mouvement créateur). La foi est très différente d’une croyance. On croit ou on ne croit pas aux Martiens tant qu’on ne les a pas vus, mais on ne peut pas avoir foi à un Martien si on ne l’a pas rencontré. La foi permet la rencontre de l’autre et résulte de la rencontre. La croyance se ferme sur sa propre idée et rend difficile toute rencontre.

Vol d'aigle

J’ai cru remarquer que la foi comporte un minimum de trois étapes. Pensez à l’intimité. Pour moi, cela n’a pas été facile. Beaucoup d’hommes s’habillent de la fierté que leur mère leur a donnée pour se présenter à une femme sans crainte qu’elle éclate de rire. Je n’ai pas reçu ce don. Mais heureusement, le désir travaille très fort à la fin de l’adolescence. Il a fracturé la coquille et j’ai osé. La foi initiale m’a permis de risquer le premier pas. Cette foi initiale est devenue expérimentale par la rencontre. Puis arriva le moment où j’ai fait l’expérience d’avoir confiance en cette confiance, j’ai découvert que moi-même je ne trahirais pas l’autre, c’est l’étape de la foi aguerrie. Dans mon expérience, il m’a fallu traverser plusieurs échecs avant que je trouve l’être fiable en l’autre et en moi.

Cette difficulté dans l’intimité humaine m’a longtemps poussé dehors, dans le paysage, plus précisément dans la forêt. Et là, j’ai peu à peu découvert les arbres, le sous-bois, les animaux, surtout un espace sans jugement et d’une franchise absolue, une confidente pleinement réceptive. Ensuite j’ai découvert dans cette présence, une présence de deuxième niveau, comme on découvre un auteur à travers sa musique. Mais toujours, il y a eu la phase du désir qui pousse à la foi initiale du premier acte de confidence. Ensuite l’expérience vérifie la fiabilité en l’autre. Et puis la confiance se retourne sur soi : lorsque je vois que je ne trahirai pas la présence qui me prend tout entier, nu et en toute vérité, je m’abandonne sans réserve.

À ce dernier stade, il ne s’agira pas seulement d’une expérience, mais d’une mise en expérience de soi-même et puis, ce sera le test suprême d’une valeur qui résiste à la peur et à l’angoisse.

Cette foi rend libre. On peut aller là où on est attiré car on fait confiance. Le courage, la persévérance, l’attention, l’ouverture d’esprit, la tolérance, la douceur, la souplesse, la capacité de fraternité, la fiabilité, la fidélité nourrissent la foi et lui donnent plus de liberté encore. On pense parfois que la liberté est la capacité de faire n’importe quoi sans contrainte, comme l’eau sur une surface parfaitement égale. Mais cette idée de la liberté nous enferme dans la pire des prisons, car alors, l’eau ne va nulle part, elle n’a ni sens ni valeur. Si l’eau veut être libre, elle doit suivre son désir, féconder la végétation en cours de route et élargir son chemin. Pour cela, il lui faut toutes les contraintes d’une géographie tourmentée. Dans ces contraintes, elle créera les vertus qui lui permettront la traversée, le plaisir de dévaler les pentes, les chutes, les absorptions dans les terres spongieuses, la grande évaporation dans les rayons solaires… Elle n’aura pas peur car elle aura pris assez de consistance et de confiance pour être elle-même un acte d’auto-organisation plutôt qu’une goutte qui disparaît.

Ces vertus ne sont pas des coups de force ici et là, elles sont devenues un état d’âme, une chlorophylle, un sang, une force créatrice.

Dans le vocabulaire des Premiers Peuples, l’aigle à tête blanche est cette force morale. On dit qu’il est le seul à sortir du monde et à en revenir corporellement ; un coup de lumière a rendu sa tête blanche, le reste est encore sombre et foncé.

 

Publicités

2 réflexions sur “À tire d’aile

  1. Toujours aussi inspiré et inspirant. Merci de ta lumière que tu partages si généreusement avec nous. Elle nous guide plus sereinement vers cette ultime destination qui nous attend tous… Bon courage…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s